Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /web/htdocs/www.newnuclearscience.eu/home/joomla/plugins/content/fieldsattachment/fieldsattachment.php on line 145

F. Cardone, A. Carpinteri, G. Lacidogna

Abstract

Mesurages des émissions de neutrons au moyen de détecteurs de neutrons à hélium-3, ont été effectués sur des spécimens solides pendant leur défaillance par rupture. Les matériels employés étaient marbre et granit, choisis car ils ont un comportement différent pendant la rupture en compression (c'est-à-dire un indice de fragilité divers) et une teneur en fer différente. Tous les spécimens étaient de la même taille et même forme. Les émissions de neutrons provenant des spécimens de granit se sont révélés presque d'un ordre de grandeur supérieur à celui du niveau naturel de fond au moment de la défaillance. Ces émissions de neutrons devraient être causées par là nucléolyse "fissions" piézonucléaires qui se sont vérifiées dans le granit, mais non dans le marbre: Fe3026 → 2 Al1413 + 2 neutrons. L'actuelle abondance naturelle d'aluminium (7-8% dans la croûte terrestre), qui est moins favori que le fer du point de vue nucléaire, est peut-être due aux réactions de fission piézonucléaire susmentionnées. Malgré l'importance statistique apparemment limitée des résultats présentés dans cette lettre, il est utile de les présenter pour donner à d'autres groupes de recherche la possibilité de répéter l'expérience.

© 2009 Elsevier B.V. All rights reserved.

Physics Letters A Volume 373, Issue 45, 2 November 2009, Pages 4158–4163