Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /web/htdocs/www.newnuclearscience.eu/home/joomla/plugins/content/fieldsattachment/fieldsattachment.php on line 145

F. Cardone, R. Mignani, A. Petrucci

Abstract

Dans un article publié sur ce numéro de Phys. Lett. A, Ericsson et al.soulèvent des observations critiques sur l'expérience [Phys. Lett. A 373 (2009) 1956] dans laquelle nous avons soumis à cavitation une solution de thorium-228; les résultats ont mis en évidence son comportement anomal de désintégration, en confirmant les résultats obtenus précédemment par Urutskoev et al. avec l'explosion de feuilles de titane dans des solutions. Par cette lettre nous répondons à ces observations. À notre avis, les limites principales des critiques faites par les auteurs suédois sont dus à leur omission de considérer notre expérience dans le cadre plus générale de la recherche sur les réactions piézonucléaires; de plus, en ce qui concerne l'analyse statistique, ils ont utilisé des méthodes non conformes aux normes généralement acceptées pour échantillons en petits nombres. De toute façon, en dehors de toute spéculation théorique, il y a le fait fondamental que deux expériences différentes (la notre et celle de l'équipe de Urutskoev et al.) effectuées de manière indépendante et par des moyens divers, mettent en évidence une anomalie analogue de la dégradation du thorium soumis à des ondes de pression. Cette convergence de résultats montre que ces recherches expérimentales méritent d'être poursuivies dans le but d'obtenir soit une réfutation soit une confirmation du comportement anomal provoqué par la pression sur les nuclides radioactifs même si différents du thorium.

 

arXiv:0910.2368 [physics.gen-ph]